placedelademocratie.net

Informations et actualités

Des milliers de personnes ont répondu présentes à l’appel à manifestation émis par l’institut Civitas, en vue de marquer leur protestation contre le mariage homo. Initié par le gouvernement socialiste, le projet de loi quant à la légalisation du mariage gay en France fait grincer des dents et attise les commentaires défavorables à « l’homofolie ».

manif

« Oui à la famille, non à l’homofolie »

…ont clamé les dizaines de milliers de manifestants, qui ont exprimé leur mécontentement quant au projet de loi concernant le mariage des homosexuels en France, dimanche dernier dans la capitale parisienne. Au cours de ce week-end, deux manifestations contre le mariage et l’adoption par un couple gay ont été comptabilisées, mais la plus violente fut celle initiée par l’institut Civitas, au cours de laquelle des jeunes femmes membres du mouvement féministe Femen ont été agressées.

Selon les propos d’Alain Escada, responsable de Civitas, « le mariage homosexuel est la boîte de Pandore qui va permettre que d’autres revendiquent le mariage polygame ou incestueux ». Parmi les militants, il a été recensé, outre les jeunes, des familles, des enfants et des personnes âgées retraitées. Par ailleurs, des membres de groupes extrémistes, de parti royaliste et d’extrême droite sont également venus grossir les rangs.

Homophobes et anti-journaliste

La journaliste et essayiste Caroline Fourest figure sur la liste des femmes qui ont été « tabassées », selon ses propos, par les militants qui l’ont reconnue, l’ont « mise à terre » et « tirée par les cheveux ». Elle a également annoncé ce jour qu’elle a porté plainte contre cette violence dont elle et d’autres membres du groupe militant féministe Femen ont été victimes. Selon toujours la journaliste, outre les « slogans sexistes et homophobes, il y avait des slogans anti-journalistes ».

Categories: actualité, Non classé

Leave a Reply